Belles-amies-Graph_edited.png

Renato Ribeiro

Capture d’écran 2021-10-06 à 18.21.41.png

Metteur en scène - Producteur

Renato Ribero est un boulimique

Comédien, metteur en scène, coach, directeur artistique, il goûte à toute forme de création possible autour des planches. Il joue régulièrement à Paris et en tournée, et plusieurs de ses mises en scène sont à l’affiche "GEEK" et "Molière ou le Dernier Impromptu". Il est également coproducteur du Secret de Sherlock Holmes, succès d'Avignon 2019 et 2021. Parfaitement bilingue, il a travaillé au Théâtre National Dona Maria de Lisbonne, tourné dans plusieurs telenovelas et films portugais. Il a également développé une activité de professeur formateur en littérature et théâtre au sein de l’Alliance française de Lisbonne.  A l’écran on l’a vu dans Par Amour de Laurent Firode, La planque d’Akim Isker, Scènes de ménages, et en 2022 dans le prochain long d’Antonio Amaral "Têtes étrangères"

Belles-amies-Graph_edited.png

Notes d'intention de mise en scène

Belles Amies, laisse à penser que l’amitié est une des plus belles choses qui soit après l’amour...avec les mêmes composantes et/ou déconvenues... Cependant comme en amour, l’amitié peut ouvrir la porte à l’inimitié, à la jalousie, la haine et même la vengeance. Belles Amies, traite des nuances de cette amitié au féminin et combien elle peut devenir une malédiction.

 

Passionné par les émotions et sentiments humains, ce texte m’a séduit à la première lecture pour deux raisons : ce lien entre amis (ies) ainsi que ce rapport vécu au féminin. Il est rare d’aborder au théâtre l’immersion dans l’intime psychologique féminin ... c’est presque tabou.

 

Les femmes sont-elles moins tendres entre elles, tout en se comparant ? Sont-elles capables d’aller plus loin dans les actes pour blesser l’autre ? Sont-elles davantage en compétition entre elles ? Davantage jalouses ? J’ai donc accueilli l’idée d’en faire la mise en scène, pour m’apporter ces réponses, mais aussi pour montrer un rapport humain, un sentiment que tout le monde connaît, ou a connu... l’amitié, mais aussi la jalousie qui peut nuire...

C’est un huis clos intimiste et féminin auquel nous vous invitons, puisqu’il se passe dans le vestiaire féminin d’une piscine... lieu public, impersonnel, anonyme et à la fois intime, pudique ou impudique, fermé aux hommes ... comme si nous nous retrouvions immergé dans un bain turc féminin. On y retrouve aussi le rapport des femmes au temps qui passe, à l’âge qui avance...

C’est un travail dont le rendu sera très cinématographique, comme lors d’un tournage, dans le détail, plus clinique que théâtral. Montrer de manière simple et quotidienne toute l’ambiguïté et tous les travers du genre humain face à ses sentiments et ses contradictions. Mes mots clés seront épure, esthétisme, sobriété, dépouillement, pudeur pour mieux montrer l’âme humaine ! Comme un ouvrage d’art qu’on dévoile…